Tout ce que vous avez raté pendant les vacances…

C’est déjà septembre ! La période des vacances n’a pas été trépidante, mais on a tout de même eu quelques signes qui permettent d’avoir la météo de la rentrée. A commencer par la une de Valeurs actuelles, « Roms : l’overdose », avec un panneau interdisant les caravanes (tout voyageur étant suspect d’être un apatride), un fond noir (si tu veux la guerre, fomente la peur), de grosses lettres jaunes (merci les tabloïds anglais), on cherche le brassard – bref, un hebdomadaire qui rivalise de vulgarité et de haine avec la presse d’extrême droite des années 1930. On y trouve tout de même la condition sine qua non du journalisme moderne, des sondages déformés (ou, dans la langue médiatique, « exclusifs »), avec des questions orientées et des pourcentages absurdes, qu’on ne pouvait avoir en cette malheureuse époque d’avant-guerre où les sondages n’existaient pas (ils débutent après les accords de Munich). Bref, « ce qu’on n’a pas le droit de dire » se dit si bien que cela s’affiche maintenant en une.

Apparemment, Christophe Barbier est parti en vacances pendant ce temps ; il s’indigne en effet qu’on compare son cher journal à la presse d’extrême droite après avoir fait paraître dans L’Express une image où l’on voit des étrangers voilés à la caisse d’allocations familiales et un article qui, en somme, se plaint aussi de l’overdose… Les lettres jaunes, le fond noir, la publicité démagogique : tout y est. La même prétention aussi : « le vrai coût de l’immigration ». Quand on se donne la peine de mettre « vrai » devant un mot, vous voyez l’arnaque arriver de loin, à moins que cela ne veuille dire que tout le reste sera faux… Bref, pas besoin d’être grand clerc pour faire le rapprochement entre les deux magazines ; mais peut-être Christophe Barbier croit-il que Valeurs actuelles est un journal socialiste ?

En revanche, aucun média n’a osé le mot « overdose » à propos des interventions de Manuel Valls. Courageux, mais pas téméraires ! Quand Delphine Batho critique la politique d’austérité, c’est une imprudente ou une courge ; quand Arnaud Montebourg y va de son couplet, c’est un imprudent ou un agitateur ; mais quand c’est le tour de Manuel Valls de briser la solidarité entre les ministres et d’attaquer Christiane Taubira sur un terrain qui n’est pas le sien, alors les médias concourent à défendre un homme « courageux » et « réaliste ». Au moins ces journaux sont si bêtes qu’ils avouent eux-mêmes ce qui les conduit à une telle malhonnêteté, à savoir les sondages qui placent Manuel Valls parmi les personnalités préférées des Français… et ont motivé leur traitement détourné de l’information. Mieux vaut flatter son public que donner une information fiable et étayée, qui risquerait de le prendre à rebrousse-poil.

Un autre sujet qui passionne les médias, la Syrie. François Hollande, se fondant sur l’expérience de Jacques Chirac et sur l’intervention au Mali, pense vraisemblablement faire diversion sur la politique intérieure en jetant la poudre de la politique extérieure aux yeux des journalistes. Soyons justes et reconnaissons que, après maintes tergiversations, il y avait aussi de quoi rire en voyant les ténors de l’UMP (sauf Alain Juppé, comme de juste) arracher les derniers liens qui les rattachaient au gaullisme et se rallier aux mérites du parlementarisme en exigeant un vote au Parlement. Les mêmes qui défendaient l’intervention en Libye et en Afghanistan, sinon en Irak ! L’UMP est en concurrence avec les républicains du Congrès américain pour le concours de la droite la plus bête.

Il existe un domaine où les médias se gardent bien de mener toute investigation, c’est sur la situation à Marseille : surtout, ne pas chercher les sources et les raisons du mal, parler seulement des faits divers et de la violence – des images et du bruit, et pas la moindre analyse. Avec tout cela, il y a un parti qui peut légitimement se frotter les mains dans ce pays, c’est le Front national : il n’a qu’à secouer l’arbre médiatique pour en cueillir les fruits.

Gauvain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s